Maisons de naissances : l’expérimentation est réintégrée par la Commission mixte paritaire

Le projet d’expérimentation des maisons de naissances proposées par l’ex Ministre de la Santé Roselyne Bachelot dans le cadre du projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS), rejeté par le Sénat le 13 novembre dernier, a été réintégré par La Commission mixte paritaire. Cette proposition de Roselyne Bachelot a pour objectif de répondre au besoin des femmes qui souhaitent accoucher dans un cadre moins médicalisé. L’expérimentation des maisons de naissance a été autorisée sous conditions jusqu’en 2014 : ces maisons doivent être rattachées à des établissements ayant eu l’autorisation de pratiquer l’activité de gynécologie-obstétrique.En effet, pour les futures mères qui préfèrent faire suivre leur grossesse dans un environnement plus intime, ces nouveaux modes de prises en charge de soins aux femmes enceintes et aux nouveau-nés sont très attendus. Les Maisons de naissance ont été déjà avancées depuis le plan périnatalité 2005 – 2007 et la loi « Hôpital » favorisait leur expérimentation qui élargissait le champ de compétence des sages-femmes.

Une des raisons de refus de ce projet par le sénat est le résultat médiocre de la France en termes de mortalité maternelle et fœtale. Aussi, leur expérimentation avait été qualifiée d’inopportune, au Sénat, vis-à-vis des services actuels d’obstétriques.

Publié dans Actualité santé, Santé publique Tagués avec : , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*